L'association

L'association francophonie-ens » est une association loi 1901 domiciliée à l'Ecole Normale Supérieure. Succédant en 2009 au « club francophonie-ens », elle regroupe des élèves et anciens élèves de l'Ecole Normale Supérieure, mais également des étudiants et doctorants de plusieurs autres institutions d'île de France et de l'étranger (Paris III, Paris IV, Paris VIII, EHESS, Sciences Po, Duke university, McGill University, Yaoundé I...), qui ont en commun de développer des recherches sur la francophonie. 

Fidèle à l'esprit de l'Ecole Normale Supérieure, l'association se tourne autant vers le grand public que vers les chercheurs. En 2010, elle s'est fait connaitre en organisant l'une des plus grandes manifestation de l'histoire de l'ENS, la « Semaine de la francophonie ». Une soixantaine d'invités, artistes (Fred Pellerin, Faouzi Bensaïdi...), écrivains (Dany Laferrière, Pierre Bergounioux...), politiques (Abdou Diouf, Xavier North...), universitaires (Souleymane Bachir Diagne, Robert Chaudenson...) sont venus de 16 pays participer à des tables rondes, lectures, spectacles ou expositions, ouverts à tous.

En 2011, elle a organisé une journée d'étude « Le francophonie comme lieux de pensée », occasion de mettre en place le « Réseau interdisciplinaire de jeunes chercheurs sur la francophonie en Ile de France ». En 2011-2012, elle organise un séminaire mensuel interdisciplinaire à l'ENS. D'autres projets sont en cours.

En trois ans, l'association « francophonie-ens » est ainsi devenue l'une des associations universitaires les plus actives de la promotion de la francophonie en Ile de France.

Notre « philosophie » 

Il y a quelques années maintenant, la question de la francophonie a été placée sur le devant de la scène avec la controverse suscitée par la parution du manifeste dit des 44, « Pour une littérature monde en langue française », qui refuse le terme de « francophone » appliqué aux écrivains: à juste titre, il remarque que l'adjectif est connoté négativement en France, désignant dans l'inconscient populaire des écrivains de seconde zone. C'est pourquoi nous choisissons de définir « francophone » comme « qui est capable de s'exprimer en français ». Rompant avec la perception postcoloniale de la francophonie (c'est-à-dire conservant le modèle centre/périphérie de la colonisation), nous estimons que Proust est un écrivain francophone, et que chaque Français, pour autant qu'il peut s'exprimer en français, ne doit pas considérer dégradant de se dire francophone. C'est pour ainsi dire le sentiment d'une communauté francophone internationale que nous souhaitons voir émerger.

Voir l'article: mondesfrancophones.com/espaces/frances/les-francais-et-la-francophonie- perspective-postcoloniale-sur-la-representation-des-litteratures-francophones-en-france

C'est donc naturellement que la francophonie française est un de nos axes de recherche, même si nous nous engageons avant tout à promouvoir la connaissance de cette francophonie laissée trop longtemps à la périphérie.

Cet accent porté sur la langue partagée dans le divers nous conduit tout naturellement à rompre avec les vieilles lunes de l'anti-américanisme. Si nous dénonçons l'anglicisation qui cherche à araser les différences au profit du marché mondialisé, nous n'en réclamons pas moins une promotion de la diversité linguistique au sein même de la francophonie, contre les tendances impérialistes que le français a pu charrier, et charrie encore aujourd'hui.

Voir l'article: www.rue89.com/2011/06/17/marche-francophone-des-intentions-si-louables- 209456

 

Composition de l'association

Bureau

Président: Tristan Leperlier (ENS, EHESS)

Secrétaire: Etienne Sauthier (Paris III)

Trésorière: Anne-Laure Camus (CELSA Paris IV)

 

Membres actifs

Madeline Bedecarré (EHESS)

Alexis Diagne Thevenod (Paris IV)

Marcella Frisani (EHESS)

Karolina Reszak (Paris XIII)

Ombeline de Saint-Louvent (Paris III)

 

Autres membres à jour de leur cotisation

Aude Dieudé (Duke University)

 

 

Identifiant :

Mot de passe :


Rejoignez-nous sur Facebook !

Entrez votre courriel pour être tenu informé des activités de francophonie-ens :




Entrez un mot :