Trois décennies de prix littéraires francophones : quelle reconnaissance littéraire ?


le 17 janvier 2014

Trois décennies de prix littéraires francophones : quelle reconnaissance littéraire ?

Entretien de Madeline Bedecarré (EHESS) avec le critique Boniface Mongo-
Mboussa (Columbia University Paris), co-rédacteur en chef de la revue

Africultures.



Boniface Mongo-Mboussa est spécialiste de littérature africaine et professeur à Reid

Hall (Columbia University, Paris). Critique littéraire il a publié deux essais: Désir

d'Afrique (2002) et L'indocilité (2005) et il est également préfacier de Le Rebelle

(Tomes I, II, 3) de Mongo Beti (2007) et l’éditeur des Oeuvres complètes de Tchicaya

U Tam’si (tous chez Gallimard dans la collection Continents Noirs). Il est corédacteur

de la revue Africultures et programmateur du Salon Africain du livre à Genève. Il siège

sur trois jurys des prix littéraires francophones : le Prix Mokanda, le Prix Ahmadou

Kourouma et le Grand prix littéraire d’Afrique noire de l’ADELF.

 

Madeline Bedecarré est doctorante à L’EHESS et travaille actuellement sur une thèse

qui porte sur le rôle de la Francophonie dans l’accès à la reconnaissance des écrivains

de langue française

Publié le 16/01/2014 à 11h58
et modifié le 16/01/2014 à 11h58
par Tristan Leperlier

Identifiant :

Mot de passe :


Rejoignez-nous sur Facebook !

Entrez votre courriel pour être tenu informé des activités de francophonie-ens :




Entrez un mot :