Séminaire Créer et diffuser en francophonie


le 24 juin 2012

Lieu : Ecole Normale Supérieure

Appel à contribution!

Après le succès de cette année, préparation du programme du séminaire de l'an prochain! Toutes les propositions sont les bienvenues: communication personnelle, idée de personne à inviter... N'hésitez pas à vous manifester auprès de tristan.leperlier[at]normalesup.org !

 

 

 

 

Séminaire mensuel à partir de janvier 2012.

Affiche http://www.francophonie-ens.org/documents/Affiche Séminaire bleu marin2.pdf

 

Lieu de rencontre entre chercheurs et acteurs de la francophonie (écrivain, politique, professionnel de la culture...), ce séminaire a pour but d'explorer, depuis un observatoire multidisciplinaire, un espace (métaphorique) de création et de circulation culturelle qui emploie ou pourrait employer la langue française.

Irréductible à une géographie politique (la « Francophonie » institutionnelle), qui lui donne pourtant certains de ses contours, la francophonie n'est pas seulement le monde bienheureux d'une « langue en partage ». Elle gagne bien plutôt à être pensée, loin de tout substantialisme, comme un champ de forces, établissant et déplaçant des centres et des périphéries, en relation avec les autres « espaces linguistiques » (anglophone, arabophone...). Le fil rouge de ce séminaire sera donc de rendre compte de l'emploi d'une langue de création (artistique, scientifique) et/ou de diffusion, dans un contexte où, par hypothèse, la langue française standard est l'un de ceux possibles.

Espace de possibles et de tensions linguistiques, la « francophonie » ne saurait par ailleurs se réduire pour nous à cette périphérie francophone-non française à laquelle on la réduit souvent de manière inconséquente (en France aussi la question du choix de la langue de création et de diffusion se pose), ni aux seules régions réputées « francophones » (le Royaume Uni, le Mexique ou l'Iran pourront trouver leur place dans ce séminaire). Au-delà de la seule littérature, la « création francophone » s'étendra aux autres médias culturels, tels que le cinéma, la musique, ou encore à la production scientifique. C'est pourquoi nous essaierons de faire dialoguer des « acteurs » (éditeur, chanteur, diplomate, journaliste...) avec des « chercheurs » issus de disciplines aussi diverses que la littérature, la sociologie, l'histoire, la science politique, la géopolitique, ou encore la linguistique. Les mises en perspectives historiques ainsi que les comparaisons avec les autres situations linguistiques seront les bienvenues.

Chaque séance se consacrera ainsi à tel ou tel aspect de la création et/ou de la diffusion en francophonie, comme, par exemple, la lecture et l'analyse d'une nouvelle algérienne de langue française en compagnie de son auteur; l'analyse linguistique d'une chanson en nouchi; le champ éditorial canadien; l'analyse des échanges de traduction français/anglais; l'histoire de la réception du cinéma français en Amérique latine; la question du partage du soft power entre les pays dits francophones; la comparaison du rôle du théâtre dans la formation du nationalisme postcolonial en Afrique francophone et hispanophone; ou encore la place de la recherche en français en Europe.

 

Vendredi 2 mars, 17h-19h, salle Beckett
« La francophonie dans la République: évidence ou contradiction? »
Entretien avec Pascal Blanchard, historien (CNRS), et Robert Chaudenson, linguiste (Université de Provence) par Alexis Diagne Thevenod (doctorant Paris IV).


Vendredi 13 avril, 16h30-18h30, salle Cavaillès (Attention changement de date!)
« La place du français dans le marché international des traductions. »
Conférence de Gisèle Sapiro, sociologue, directrice d'études à l'EHESS.


Vendredi 27 avril, 14-19h, salle Beckett
En partenariat avec le séminaire « Littératures et théories postcoloniales ».
Journée d'étude « Ecritures des Caraïbes : traversées littéraires. »
Entretien avec les écrivains Jean-Philippe Dalembert et Daniel Maximin par Ombeline de Saint Louvent (Paris III) ;
Conférence-débat avec Achille Mbembé (chercheur en histoire et science politique) et Aude Dieudé (doctorante Duke University);
Table ronde animée par Lise Guilhamon (Versailles-St Quentin) et Laetitia Zecchini (CNRS).


Vendredi 25 mai, 17h-19h, salle Weil
« La place des littératures francophones contemporaines dans les relations culturelles internationales : la stratégie de l'Institut Français. »
Conférence-débat avec Marcella Frisani (doctorante CSE/EHESS) et Paul de Sinéty (Directeur du Département Livre et Promotion des savoirs, Institut Français de Paris).

Publié le 21/12/2011 à 13h52
et modifié le 09/06/2012 à 13h59
par Tristan Leperlier

Identifiant :

Mot de passe :


Rejoignez-nous sur Facebook !

Entrez votre courriel pour être tenu informé des activités de francophonie-ens :




Entrez un mot :